Quand les papillons s’envolent

Bonjour chers vous tous,

ci-dessous ma pensée du jour no. 82:

Les papillons vont nous délaisser, les feuilles vont se colorer, puis tomber, les journées raccourcissent, les nuits rafraîchissent, les oiseaux vont se cacher, on va ressortir nos bottes et manteaux, on va recommencer à cuisiner des plats au four, on va s’encabaner dans nos salons, les sports d’été vont faire place aux sports d’hiver, bref l’été nous file entre les doigts!

En fait, à l’année longue le temps s’écoule tout le temps vite mais personnellement, l’été est décidément ma saison préférée et je deviens toujours nostalgique quand je le sens à la veille de se terminer. J’ai eu la chance dernièrement de faire une belle activité de saison justement et j’en ai profité à fond.

Cette activité c’était de grimper un sommet. Pas un gros sommet mais pour moi c’était tout un défi car mon cardio n’est pas top shape ces dernières années avec la maladie. C’est un défi que je m’étais donnée il y a deux trois ans de regrimper un sommet- car j’ai déjà marché de hautes montagnes outre-mer mais ici ça ne m’étais plus arrivée et je dois avouer que je redoutais de le faire. Et bien, voilà je reçois une invitation et après quelques hésitations je me lance! Ça a été beaucoup mieux que je pensais même si le dernier bout d’ascension n’a pas été facile. Mais arrivée au sommet, quel cadeau, la vue! Nous sommes restés quelques heures au sommet, la température était incroyablement belle, on a vu plein d’animaux, on s’était préparé un petit goûté, j’étais en bonne compagnie…quoi demander de mieux à la vie dans ce temps-là nous sommes-nous demandés!

Je suis une fille de nature et ça m’a redonné le goût de grimper d’autres sommets. J’en grimperai d’autres, car j’ai vu que j’étais encore capable mais aussi parce que ça m’a fait beaucoup de bien. Avec la maladie je m’étais arrêtée de rêver, par moyen de protection j’imagine, mais là j’ai recommencé à rêver et quand on voit nos rêves se réaliser les uns après les autres, on se sent en vie vous ne pouvez pas savoir comment! C’est comme quand les papillons s’envolent…

Et vous, quels sont vos rêves?

Mélanie Côté, copyrights 2012

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Rêves, sport

3 réponses à “Quand les papillons s’envolent

  1. j’aime les papillons! :)))

  2. Perfect! Moi aussi j’aime les papillons, surtout quand on les croise sur le top des montagnes en Nouvelle-Zélande 🙂

  3. Yes! Oui! I totally agree.

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s