C’est difficile, faut chercher…

Bonjour chers vous tous,

ci-dessous ma pensée du jour no. 167:

C’est difficile, faut chercher…dit une chanson de Passe-Partout alors que Pruneau et Cannelle font un casse-tête…je me réveille avec cette chanson dans la tête à 5h00 am en ce samedi matin. C’est l’heure à laquelle Richard se réveillait pour aller travailler me racontait mon oncle hier aux funérailles, la même heure que lui…Ce n’est pas mon heure habituelle pour écrire un blog un samedi matin mais bon, ce matin je me mets au travail moi aussi, peut-être bien en son honneur, pour faire comme ces deux-là qui sont comme deux frères. Transformer le négatif en positif, peut-être ça me fera un peu de bien car disons que la vie nous bouscule de ce temps-là…

C’est difficile, faut chercher…ça me fait penser à chercher un sens à la mort, c’est difficile. Mettre les morceaux du casse-tête en place, surtout quand c’est tout frais, c’est difficile. Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi l’être aimé doit-il nous quitter, doit-il quitter ceux qu’il aime, ceux qui l’aiment? Comment trouver un sens à toute cette souffrance, cette absence, ce vide?

C’est difficile, faut chercher…je cherche un sens à celui de vivre trois décès en l’espace de deux mois…celui que j’ai trouvé hier, c’est que ça me démontre que je suis plus forte que je pensais et que je peux être là pour l’autre dans l’épreuve moi aussi…

C’est difficile, faut chercher…même dans une chose aussi triste que des funérailles il y a de belles choses qui se passent, comme celle de tenir la main à une parfaite inconnue, la serrer très très fort et se regarder dans les yeux en pleurant ensemble et se comprendre parfaitement, sans avoir à parler, sans se connaître et peut-être même sans jamais se revoir, mais c’est un moment qu’on se rappellera toute notre vie, car il nous aura fait du bien. Être là les uns pour les autres.

C’est difficile, faut chercher…comment trouver un sens à la perte d’un personne aussi bien impliquée dans sa vie de famille, dans son travail, dans sa communauté? Comment cette perte se transformera-t-elle? Je sais qu’elle se transformera, mais difficile encore de savoir comment elle le fera…

Encore une fois, Repose en paix mon cher Richard et veille sur nous.

 

Mélanie Côté, copyrights 2013

…À venir, la parution de mon livre Et si je m’en sortais? le printemps prochain…

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Épreuve, écrire

Commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s